SAISON CULTURELLE

Côté Jardin en Morvan Sommets et Grands Lacs


Vendredi 8 octobre 2021 à 20h à La Maison (Nevers)

Transport gratuit depuis Château-Chinon, départ à 18h15

SUZANE TOÏ TOÏ

-

Concert

 

Électron libre de la nouvelle scène électro, Suzane vous surprendra à coup sûr avec ses textes ciselés et ses mélodies imparables !

 

Après un premier EP remarqué et ses clips L’Insatisfait et SLT, Suzane a dépassé l’ombre de l’anonymat et a accéléré la cadence.  Les quelques concerts des débuts se sont transformés en tournée gigantesque, puis, début 2020 est sorti son premier album, Toï Toï. Celle qui se définit elle-même comme une «conteuse d’histoires vraies sur fond d’électro» impressionne. 

 

Chanson française ? Électro ? Suzane chante ce que nous sommes et son époque, sans cynisme ni raccourci. 

 

Suite à quinze ans de danse classique au conservatoire, Suzane, alors exaspérée des diktats imposés par la danse de haut niveau et passionnée par la chanson française (Brel, Piaf, Barbara...), envoie tout valser et prend un job de serveuse. Ses clients deviennent alors une source d’inspiration, et sans le savoir, nourrissent sa prose. Elle possède le don de rendre universelle une anecdote personnelle des plus quotidiennes.

 

Désormais seule sur scène, entourée de ses claviers, Suzane irradie, conte ses histoires et nous pousse immanquablement à danser. Elle incarne, ne triche pas, et mêle la musique et les mots, les maux et les corps avec un naturel déconcertant et une énergie fédératrice. Artiste la plus programmée des festivals de l’été 2019, tournée internationale jusqu’au Japon et en Chine, premières parties des concerts de Feder et de M : entre instinct et patience, elle a rencontré son destin, consacré par une Victoire de la Musique en 2020. Toï Toï, le titre de son album, reprend la formule employée pour souhaiter le meilleur avant d’entrer sur scène. C’est donc ce que nous lui souhaitons pour ce concert dansant exceptionnel, à Nevers !

 

Lauréate des Victoires de la Musique 2020, catégorie Révélation Scène.

Nommée aux Victoires de la Musique 2021 dans la catégorie Révélation Féminine.

 

Plus d'informations sur le site de La Maison


Le Jeudi 4 novembre 2021 à GIEN-SUR-CURE – 20h à la salle des fêtes

L'AMOUR EN TOUTES LETTRES

-

Théâtre - Tarif : 12€/8€/6€ - A partir de 16 ans

 

Mise en scène Enrico Clarelli

Avec Ludovic Beyt, Martine Costes-Souyris et Hélène Dedryvère

Adaptation théâtrale d’après l’ouvrage de l’historienne Martine Sévegrand

Production : Théâtre de l’Échappée Belle

Durée : 1h

Bulle : « Un récit sur les tourments de la sexualité des français au début du siècle dernier. »

 

Entre 1924 et 1943, des femmes et des hommes, fervents catholiques, ont écrit à l’abbé Viollet pour lui livrer leurs questions, leurs difficultés, et finalement… leur vie sexuelle. Aussi improbable que cela puisse paraître, il fut consulté pour avis et conseil par des catholiques de tous milieux et de tous âges et devint un grand spécialiste de la morale conjugale.

 

Le point de départ de ce spectacle est un ouvrage de Martine Sévegrand, L’amour en toutes lettres : Questions à l’abbé Viollet sur la sexualité. Ce travail nous livre cent-vingt lettres écrites au prêtre durant l’entre-deux guerres dans une langue très maitrisée, où tout y est abordé ouvertement. Écrites il y a soixante-dix ans, les dernières lettres envoyées à l’abbé sont celles de nos parents, du moins, celles de nos grands-parents, de toute la France, de tous les milieux sociaux et de tous les âges. Le vice solitaire, la fraude, la chasteté avant le mariage, l’abstinence, le devoir conjugal, le plaisir de la femme, l’homosexualité… Tous les thèmes se trouvent passés au crible d’un débat qui met en cause la coercition religieuse, tout en nous rappelant l’importante place de la religion dans les vies française au début du siècle dernier. Afin de s’immerger dans le contexte historique, les trois comédiens invitent le public à s’asseoir autour de tables où figurent des livres d’époque, recréant ainsi l’ambiance d’une réunion d’association de familles chrétienne au début du XIXème siècle.

 

A l’heure où résonnent des manifestations d’opinions controversées et où la sexualité se voile de certitudes ou de convictions martelées par l'extrême, les acteurs vous invitent à entendre le témoignage éclairant d’hommes et de femmes à la fois si loin et si proches de nous.

 

Plus d'informations sur le site de La Maison

 


Mercredi 2 Février 2022 à CORANCY – 20h à la salle des fêtes

ALLOSAURUS, MEME RUE, MEME CABINE

Cie F.O.U.I.C. / Clotilde Morgiève et Jean-Christophe Dollé

-

Théâtre Tarif : 12€/8€/6€ - A partir de 14 ans

 

Texte : Jean-Christophe Dollé
Mise en scène : Clotilde Morgiève et Jean-Christophe Dollé
Distribution : Jean-Christophe Dollé, Yann de Monterno et Clotilde Morgiève
Scénographie et costumes : Marie Hervé
Dispositif sonore : Soizic Tietto
Lumières : Nicolas Priouzeau

 

Avec leur poésie singulière, la compagnie F.O.U.I.C. déroule le fil des confessions de trois personnages dans une cabine téléphonique.

 

Lou, Tadz et Had ne se connaissent pas. Marginaux et sans port d’attache, ils se croisent parfois le soir autour d’une cabine téléphonique.

 

Lou appelle des numéros au hasard, espérant retrouver Suzanne qui lui a sauvé la vie. En attendant, elle raconte ses rêves et ses espoirs à ceux qui lui répondent.

 

La fille de Tadz a disparu depuis plusieurs jours et comme elle est majeure, la police refuse d’intervenir. Armé d’un amour fou pour sa fille, il mène seul sa recherche, se heurtant à la froideur de ceux qui ne comprennent pas combien elle est en danger.

 

Had, lui, n’a jamais été le petit préféré de sa mère. C’est pourtant lui qui prend soin d’elle, s’inquiète et lui parle, au crépuscule de sa vie. Mais que peut-il contre ce qui ne s’explique pas ? Alors il se fait passer pour son frère, et recueille l’amour usurpé d’une mère ingrate.

 

Toutes ces histoires se croisent dans la cabine téléphonique, lieu magique racontant à lui seul un monde qui court après le temps, où s’arrêter pour parler est devenu obsolète. Ce confessionnal hermétique aux oreilles du monde ouvre la parole à leurs vies secrètes, s’entremêlant parfois furtivement. Had, Tadz et Lou, tous les trois au bord du précipice, marchent le long de cette frontière étroite qui nous sépare de la folie… Mais finalement, n’est-ce pas toujours comme cela que l’on devrait vivre ?

 

Plus d'informations sur le site de La Maison